vendredi 27 juin 2014

les coulures

Sédimentation


Dans cette exposition Bernard DEVISME conduit le spectateur dans une prise de conscience de la dégradation du patrimoine visible sous ses yeux en montrant une peinture en évolution.

Après avoir observé sur des lambeaux de fresques de nos églises romanes des dégradations, des tâches dégoulinantes de couleurs, de salpêtre, de zones verdies par la mousse et les moisissures, il a envisagé de retravailler certaines toiles anciennes.

La matière picturale ajoutée par le dripping, la cou­lure, les barres épaisses ainsi que les éléments traités en sous-couche sont gorgés de figuration et d’abs­trac­tion.
A côté et derrière la beauté naturelle des couleurs vives, éclatantes,  apparait le phénomène dramatique de l’effacement de notre patrimoine. Les coulures nous révèlent le tragique du temps qui passe et proposent un regard nouveau sur une autre peinture.
Les fresques figuratives se recouvrent d’une « nouvelle peau » et tendent vers une peinture plus abstraite. Bernard DEVISME découvre un monde fragile, fragmenté dans lequel toutes les formes semblent le fruit d’un accident « miraculeux ».



décrépitude

Fresque de l'église à St Maurice la Clouère (Vienne)



Les morceaux de cageot amplifient la fragmentation du mur.

douche solaire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire